L’organisation … un prolongement de la technique – Jacques Ellul

IL EST PRÉVISIBLE QU IL RESTE À LA TECHNIQUE-letexe*

Pour une grande partie de ceux qui
tiennent entre leurs mains le destin de ce monde
l’organisation
serait susceptible
d’apporter des solutions
aux problèmes que la technique
lorsqu’elle est utilisée abusivement
ou de façon inappropriée
aurait créés

Jacques Ellul nie cela
en affirmant que
l’un n’est qu’un prolongement de l’autre
confier notre sort aux sciences de « l’organisation »
ce serait comme
« Boucher un trou en en creusant un autre »

*


IL EST PRÉVISIBLE QU IL RESTE À LA TECHNIQUE-letex

Certaines propositions (l’intelligence collective, où l’homme se réapproprie la technique) font autre chose que « boucher un trou en en creusant un autre ».

Parviendra-t-on à dépasser le stade du câblage, de la connexion qui réduit l’homme à ce que peut la machine ?


IL EST PRÉVISIBLE QU IL RESTE À LA TECHNIQUE-s
(à cliquer)

 


Il est prévisible qu’il reste à la technique quelques conquêtes décisives à faire dont entre autres l’homme.

LE VOYAGE DE SIMON MORLEY – JACK L. FINNEY – 1



LA CONQUETE DE LA LUNE - letc1      

                         —                            

Extrait de
« Le voyage de Simon Morley »
de Jack Finney

 —

(certains ont souhaité un peu plus de difficulté
à cliquer)

LA CONQUETE DE LA LUNE - letc0

Itinéraire de lecture

LA CONQUETE DE LA LUNE - s

En clair  sur babelio

*

LA CONQUETE DE LA LUNE - txt1

Un extrait plus long

LA CONQUETE DE LA LUNE - txt2


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


Je vous préviens tout de suite : je ne suis même pas autorisé à faire vaguement allusion à la nature de ce projet. Et croyez-moi, jamais vous ne devineriez. Mais il y a une chose que je peux vous dire, et je ne m’en priverai pas : il est absolument fascinant et, tout au long de leur folle histoire, les humains n’ont jamais rien conçu de tel. Dès que j’en ai saisi les implications, j’ai perdu le sommeil, et ce n’est pas une façon de parler : pendant deux nuits, je n’ai littéralement pas pu fermer l’œil. La troisième, il a fallu me faire une piqûre pour que je dorme un peu ; pourtant, je suis plutôt du genre tâcheron sans imagination. Vous me suivez toujours ?
— Mais certainement. Si je comprends bien, vous avez enfin découvert quelque chose de plus intéressant que le sexe ?
— Vous allez voir que vous ne vous trompez pas de beaucoup. La conquête de la Lune n’est rien en comparaison de ce qui vous attend peut-être. La plus merveilleuse des aventures ! Je donnerais n’importe quoi pour être à votre place ; je donnerais des années de ma vie rien que pour tenter ma chance. Et voilà, ami Morley. Je pourrais continuer à discourir, et c’est probablement ce que je vais faire ; mais au fond, tout est dit

PLANÈTES ET DESTINS – DON NEROMAN – 1



   CE N EST PAS REGARDER LE CIEL-letc1 
 

De l’essai
« Planètes et destins»

de Don Néroman

Plus facile (cliquer)
CE N EST PAS REGARDER LE CIEL-letc

Parcours de lecture
CE N EST PAS REGARDER LE CIEL-s

En clair (sur babelio)

*

——-
CE N EST PAS REGARDER LE CIEL-txt

—-

Un extrait plus complet
CE N EST PAS REGARDER LE CIEL-txt2

__________________

Cliquer sur les images
pour les agrandir
__________________________
Les Tags donnent certains mots


L’homme ne regarde plus le ciel …
Ce n’est pas regarder le ciel que d’y chercher des conquêtes et des proies nouvelles, comme si la Terre épuisée ne pouvait plus suffire à nos insatiables besoins.