POUR RIRE -19- (Ambrose Bierce)

Une nouvelle grille
pour rire
chaque heure aujourd’hui


Grille de 01h00
Joyeux Noël
et
que-ta-volonte-soit-fete-letcr10-exp11


Pour distraire la veillée de Noël
à jouer entre deux plats
notamment ceux qui ont internet sur la télé.
La première lettre de chaque mot est
mise en couleur et en italique.
Chaque mot est entouré d’une limite.
La phrase à déchiffrer est composée de mots qui se suivent.

Ambrose Bierce
homme d’un 19ème siècle désabusé
nous donne sa définition du « vote »
C EST L INSTRUMENT ET SYMBOLE - letc1

(Beaucoup pensent la même chose du vote
à nous de faire ce qu’il faut
pour qu’il ne colle pas à cette définition
qui signerait son arrêt de mort
et celui de la démocratie.)


Pour le parcours de lecture
(cliquer)

C EST L INSTRUMENT ET SYMBOLE - sr


Pour lire en clair
(cliquer)

C EST L INSTRUMENT ET SYMBOLE - txt0r


(le vote : ) c’est l’instrument et symbole du pouvoir donné à un homme libre de se conduire comme un sot et de conduire son pays au chaos.

VIVRE ET PENSER COMME DES PORCS – GILLES CHATELET – 2

« certains partisans branchés de la Contre-Réforme libérale…
VOYAIENT DANS - letc1

…et souhaitaient donc liquider au plus vite l’État-providence, cette « structure dissipative » encombrante héritée de la deuxième vague industrielle, pour faire place nette à la troisième vague postindustrielle, légère, urbaine et nomadiste. »                                           

Lecture plus lente

VOYAIENT DANS - letr1

Extrait de l’essai « Vivre et penser comme des porcs »
de Gilles Châtelet

Parcours de lecture

VOYAIENT DANS - s

En clair sur babelio

*

VOYAIENT DANS - txt1

 Citation complète

VOYAIENT DANS - txt0

____________________________

Les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir, cliquer


Merci de  signaler une erreur


L’imposture pseudo-libertaire du « chaos » et de « l’auto-organisation » méritait une attention particulière. Le lecteur surpris de découvrir une analyse du chaos après une description d’une soirée au Palace ne devra pas oublier que certains partisans branchés de la Contre-Réforme libérale voyaient dans le « Grand Marché » une manifestation des vertus « créatrices » d’un chaos et souhaitaient donc liquider au plus vite l’État-providence, cette « structure dissipative » encombrante héritée de la deuxième vague industrielle, pour faire place nette à la troisième vague postindustrielle, légère, urbaine et nomadiste.