SOMBRE DUCASSE – LUCIEN SUEL – 3

Lucien Suel considère Sombre ducasse comme son texte quasi-fondateur
Les éditions QazaQ le publient à nouveau en ces jours, augmentée d’une préface et d’une biographie et bibliographie détaillées et inédites.

QUELQUES ENFANTS SE TORCHENT -letcr1-s

( les points verts indiquent le passage d’un mot à l’autre)


(à cliquer)

QUELQUES ENFANTS SE TORCHENT - letcr1-exp



—-

Extrait de  « Sombre ducasse »
Poèmes de Lucien Suel 


Parcours de lecture

QUELQUES ENFANTS SE TORCHENT - sr
(à retourner en cliquant)

 —

En clair

QUELQUES ENFANTS SE TORCHENT - txt0r

Lucien Suel en son SILO

____________________________

les TAGS
donnent des mots de la grille.

________________________________

Pour agrandir cliquer


Merci de signaler une erreur 


Ça ne s’arrange pas. Dans certains cas de schizophrénie, les confidences ont réussi à recoller les morceaux, mais ici, pas question ! Les sièges percés débordent ; quelques enfants se torchent avec les imprimés débiles qu’on leur a distribués à l’entrée.
Bruits de feuilles froissées. Grognements. Rien n’est vrai. Tout est permis. Rien n’est permis. Tout est vrai.
« -C’est quand même un peu fort ! gémit le pécore académique.
-Question de vocabulaire, lui répond le coulag. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s