L’ENTRAIDE – : Un facteur de l’évolution – PIERRE KROPOTKINE – 1

 LA SOCIABILITE EST AUSSI BIEN UNE LOI DE LA NATURE QUE LA LUTTE ENTRE SEMBLABLES-letc


De l’essai
« L’entraide : Un facteur de l’évolution»

de Petr Alekseevitch Kropotkine

Parcours de lecture
LA SOCIABILITE EST AUSSI BIEN UNE LOI DE LA NATURE QUE LA LUTTE ENTRE SEMBLABLES-s

En clair (sur babélio)

*

——-

LA SOCIABILITE EST AUSSI BIEN UNE LOI DE LA NATURE QUE LA LUTTE ENTRE SEMBLABLES-txt

Extrait plus long

LA SOCIABILITE EST AUSSI BIEN UNE LOI DE LA NATURE QUE LA LUTTE ENTRE SEMBLABLES-txt2

__________________

Cliquer sur les images
pour les agrandir
__________________________
Les Tags donnent certains mots


Lorsque nous étudions les animaux – non dans les laboratoires et les muséums seulement, mais dans la forêt et la prairie, dans les steppes et dans la montagne – nous nous apercevons tout de suite que, bien qu’il y ait dans la nature une somme énorme de guerre entre les différentes espèces, et surtout entre les différentes classes d’animaux, il y a tout autant, ou peut-être même plus, de soutien mutuel, d’aide mutuelle et de défense mutuelle entre les animaux appartenant à la même espèce ou, au moins, à la même société. La sociabilité est aussi bien une loi de la nature que la lutte entre semblables. Il serait sans doute très difficile d’évaluer, même approximativement, l’importance numérique relative de ces deux séries de faits. Mais si nous en appelons à un témoignage indirect, et demandons à la nature : « Quels sont les mieux adaptés : ceux qui sont continuellement en guerre les uns avec les autres, ou ceux qui se soutiennent les uns les autres ? », nous voyons que les mieux adaptés sont incontestablement les animaux qui ont acquis des habitudes d’entraide. Ils ont plus de chances de survivre, et ils atteignent, dans leurs classes respectives, le plus haut développement d’intelligence et d’organisation physique. Si les faits innombrables qui peuvent être cités pour soutenir cette thèse sont pris en considération, nous pouvons sûrement dire que l’entraide est autant une loi de la vie animale que la lutte réciproque, mais que, comme facteur de l’évolution, la première a probablement une importance beaucoup plus grande, en ce qu’elle favorise le développement d’habitudes et de caractères éminemment propres à assurer la conservation et le développement de l’espèce ; elle procure aussi, avec moins de perte d’énergie, une plus grande somme de bien-être et de jouissance pour chaque individu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s