[Almanach] naissance des éditions Qazaq …Jan Doets

[sixième et dernier des sextuplés
(Je respecte l’ordre de la liste qu’il m’a lui même transmis)
publié au premier jour
des éditions Qazaq
issues du rêve de Jan Doets -]

[On n’y dévalise pas les banques… mais plutôt.]

Jan Doets 

(fondateur)

« Beloum Beloum« 

Vendredi 19 Juin 2015

PARTOUT ON SE PENCHE AUX-letcr1-exp

(à cliquer pour obtenir le parcours de lecture)

Le texte


Proposition de lecture  :


Chez Les « Cosaques des frontières »
où JAN Doets recueille les textes qui pourraient se perdre
dans des terres arides … ou absentes


Le jour de mon arrivée dans ces bureaux, les employés près des fenêtres ouvertes appellent les pauvres des grottes internes pour venir tout de suite, pour regarder un événement qui se passe, apparemment, quelques fois par semaine. Quelqu’un est sorti de la banque après avoir retiré de l’argent. Le malheureux. Car ces créanciers l’attendent dans la rue et lui sautent dessus entre l’embouteillage permanent. Une bagarre énorme. Les chauffeurs se mêlent dans le conflit, il se forme plusieurs parties. Arrive la police avec leurs matraques. Partout on se penche aux fenêtres de tous les immeubles et applaudit en encourageant les lutteurs avec enthousiasme.

Avec l’espoir que tu me lises un jour – FRANÇOISE GÉRARD – 7

Avec l'espoir que tu me lises un jour - couverture« Avec l’espoir que tu me lises un jour est une longue lettre écrite par une femme amenée à revisiter un passé douloureux. Elle tente ainsi de restaurer un lien qui s’est brisé avec une personne chère »
Françoise Gérard

L’oeuvre est disponible aux éditions Qazak (de Jan Doets)  ici





Slow²Reading

(Où la narratrice évoque la vie et les gens des « Tours », « Barres » et autres immeubles à l’espace intérieur très réduit)

MA TOUR MA BARRE MON IMMEUBLE - letcr1-expo

     (plus facile à cliquer)

MA TOUR MA BARRE MON IMMEUBLE - letcr1-sr

                         —                      

Extrait de « Avec l’espoir que tu me lises un jour »
de Françoise Gérard

Parcours de lecture

(cliquer pour retourner)

MA TOUR MA BARRE MON IMMEUBLE - sr

En clair

MA TOUR MA BARRE MON IMMEUBLE - txt0r

Un extrait plus long
MA TOUR MA BARRE MON IMMEUBLE - txt1r

 —

 Le blog de Françoise Gérard
Le vent qui souffle


Merci de signaler une erreur 


Dans la station orbitale que j’occupe au sommet de ma tour sous le couvert des étoiles, je prends des habitudes. Ma tour, ma barre, mon immeuble, je parle dorénavant comme les gens d’ici, locataires de ces cages à lapins depuis des lustres, contents de l’être ou accrochés à l’espoir de s’en évader, mais pour la plupart d’entre eux, résignés… au chômage, au bruit, à la délinquance, à l’exclusion. Dans ma tour, je connais maintenant presque tous mes voisins. Palier gauche dans le sens de la sortie, un jeune musicien qui se dit étudiant pour rassurer les gens, mais qui se fait voleur de portefeuilles quand il n’a pas trouvé mieux à se mettre sous la main, je le sais car je l’ai surpris chez moi en flagrant délit, depuis, on est copains… Palier droit, un jeune couple enamouré qui s’embrasse ou s’engueule, elle, elle fait des ménages dans la journée, lui travaille dans un « Mac Do » le soir..

STUPEUR ET TREMBLEMENTS – AMÉLIE NOTHOMB – 01

« Donc, dans la compagnie Yumimoto, j’étais aux ordres de tout le monde.

Le 8 janvier 1990, …

L ASCENSEUR ME CRACHA AU DERNIER ETAGE DE L IMMEUBLE YUMIMOTO-let                                                                        … La fenêtre, au bout du hall, m’aspira comme l’eût fait le hublot brisé d’un avion. Loin, très loin, il y avait la ville, si loin que je doutais d’y avoir jamais mis les pieds. »

Extrait du roman « Stupeur et Tremblements »
de Amélie Nothomb

 —

Parcours de lecture

L ASCENSEUR ME CRACHA AU DERNIER ETAGE DE L IMMEUBLE YUMIMOTO-s

En clair

*

L ASCENSEUR ME CRACHA AU DERNIER ETAGE DE L IMMEUBLE YUMIMOTO-txt


_____________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir la grille de jeu, cliquer dessus


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


l’ascenseur me cracha au dernier étage de l’immeuble Yumimoto.

LAQUES – GABRIEL FRANCK – 3

Chez Publie.net
Laques
Gabriel Franck
« …il s’agit d’un récit écrit dans son incomplétude même, la moitié des pages du livre étant volontairement manquantes, (note du blog : les pages impaires) plongées dans un silence qui accompagne et rythme la lecture. »

(A lire de préférence sur tablette … pour une lecture aléatoire)

————–



C EST L INSTANT - letc1

 —

(Une lecture plus ralentie)

C EST L INSTANT - let1

 —

Extrait du roman « fantôme » « Laques »

de Gabriel Franck

 —-

Parcours de lecture

C EST L INSTANT - s

L’extrait

C EST L INSTANT - txt0

Un extrait plus long
C EST L INSTANT - txt1

Présentation sur Publie.net

En librairie de Publie.net

Chez Gabriel Franck

____________________________

Les TAGS
donnent des mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir cliquer


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur 


c’est l’instant où la pierre des immeubles se plaque aux fronts et diffuse son parfum strié ; et où s’insinue en montant lentement un bouillonnement lointain, porté par les sirènes