Je ne peux pas oublier : Refus d’obéissance – Jean Giono – 23 – devoir

Préparer son départ …
Giono, dans ce passage, dénonce ce qui contribue à ce conditionnement, à cet apprentissage :
Préparer son départ !


« L’enfant, les yeux bleus, la mère, le père, la joie, le bonheur, l’amour, la paix, l’ombre des arbres, la fraîcheur du vent, la course sautelante * des eaux, il** ne connaît pas.

Il ne reconnaît pas dans son état, dans ses lois, le droit de jouir des beautés du monde en liberté. Économiquement, il ne peut pas le reconnaître.

Il n’a de lois que pour le sang et pour l’or. Dans l’état capitaliste, ceux qui jouissent ne jouissent que de sang et d’or. …
JNPgi-23-CE QU’ IL FAIT DIRE-le-i

* Parfois Giono invente des mots. Ici ce n’est pas le cas. Sauteler existe.
Étrange coïncidence wiktionnaire donne comme exemple une phrase tirée d’un roman de Henri Barbusse, auteur du célèbre « Le feu » prix Goncourt en 1916.

** Le capitalisme


(Plus facile)


(Solution)


« Nous avons vu plus haut quels devoirs s’imposaient à tous les Français en général, à tous les Français d’âge à servir.

Mais il y a encore les jeunes, il y a aussi ces gamins (qu’ils me pardonnent le mot) dont la sang bouillonne, dont l’âme exulte, dont l’esprit est transporté; qui rêvent de combat, de gloire, qui | s’aperçoivent victorieux, et se voient revenant. acclamés, rouverts de lauriers, le ruban rouge sur la poitrine.

Ceux-là, ils ne veulent pas attendre qu’ils soient appelés, et désirent rejoindre leurs aînés.
L’engagement s’impose alors, nous en donnons les moyens légaux. »

[Pour nos soldats : GUIDE DU POILU – Charles Charton]

PAYS NATAL – ANDRÉ DHÔTEL – 2

[Enfance tranquille
d’un orphelin…]


     CE FUT LÀ QU IL FIT SES PREMIERS - letc1-exp

 —
sans image
– à cliquer –

CE FUT LÀ QU IL FIT SES PREMIERS - letc1

Extrait du roman « Pays natal »
de André Dhotel

 —

Parcours de lecture

CE FUT LÀ QU IL FIT SES PREMIERS - s

En clair

CE FUT LÀ QU IL FIT SES PREMIERS - txt0


 Merci de  signaler une erreur 


Ce fut là qu’il fit ses premiers devoirs et qu’il commença d’apprendre à lancer avec précision des boulettes de papier.

LE CRIME DU COMTE NEVILLE – AMÉLIE NOTHOMB – 01

Amélie Nothomb, issue d’une famille noble, a-t-elle eu une peur rétrospective en rapport avec son frère aîné ? (sourire)²


C EST PARCE QUE LE PETIT - letc1             

Extrait du roman « Le crime du comte Neville »
de Amélie Nothomb

 —

Parcours de lecture

C EST PARCE QUE LE PETIT - s

En clair

C EST PARCE QUE LE PETIT - txt0

_____________________

Les TAGS
donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir  cliquer


N’hésitez pas à signaler une éventuelle erreur – merci d’avance


C’est parce que le petit frère était noble qu’il avait eut le devoir de perdre sa grande sœur.

YERULDELGGER – IAN MANOOK – 2

« Il n’aimait pas ce qu’il voyait …
IL N AIMAIT PAS - letc1                                                             … Un petit vélo rose. De fille. Quatre ou cinq ans peut-être, pas plus. De la hauteur du pédalier il pouvait déduire la taille des petites jambes qui l’actionnaient joyeusement.
 »

Extrait du roman « Yeruldelgger  »
de Patrick Manoukian
(Ian Manook )


Une lecture plus lente

IL N AIMAIT PAS - letc0

Parcours de lecture

IL N AIMAIT PAS - s

En clair sur babelio

*

IL N AIMAIT PAS - txt1

Un extrait plus long
qui contient cette citation

IL N AIMAIT PAS - txt2

____________________________

On peut s’aider des TAGS
ils donnent certains mots de la grille.

___________________________________

Pour agrandir une image, cliquer dessus


Merci de signaler une éventuelle erreur 


Yeruldelgger fit signe à tout le monde d’arrêter et se leva pour observer de plus près. Encore une fois, il prit une profonde inspiration les yeux levés vers le ciel, puis souffla lentement par le nez en se concentrant à nouveau sur sa découverte. Il n’aimait pas ce qu’il voyait. Il n’aimait pas ce qu’il allait devoir en déduire, et encore moins ce qui allait en sortir. C’était un vélo de môme. Un petit vélo rose. De fille. Quatre ou cinq ans peut-être, pas plus. De la hauteur du pédalier il pouvait déduire la taille des petites jambes qui l’actionnaient joyeusement. De la taille des jambes, une taille relative de l’enfant, et de tout ça un âge. Une fourchette : quatre à cinq ans. Une gamine. Une petite chose insouciante. Et maintenant un petit cadavre la bouche pleine de terre… Il ne fallait pas qu’il pense à ça. Il devait se forcer à oublier. Se concentrer sur n’importe quoi, mais pas sur ça.