Le serpent d’étoiles – Jean Giono – [silence et murs]

*

*

des-flaques-de-silence-inv[Comme le premier Giono
était beau
par la suite
et c’est grand dommage
il lui a bien fallu modérer
la force des mots*]
*


des-flaques-de-silence-letex

Le Serpent d’étoiles
Jean Giono

page 13

 

* Tout comme André Dhôtel a du le faire après « Campements » sous les conseils appuyés de Jean Paulhan.

__________

Là, le chèvrefeuille des maisons bougeait à peine, des flaques de silence et d’ombre dormaient dans la courbe des murs. C’était de plain-pied l’au delà du vent : un pays où il faut toujours se méfier.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s