Je dirai malgré tout que cette vie fut belle – JEAN D’ORMESSON

[Jean D’Ormesson revient sur l’histoire de sa famille et ses titres]

« Au siècle suivant …

LES D ORMESSON N EN OBTIENNENT - letc1r

 

(à cliquer pour les débutants
le passage d’un mot à l’autre
est indiqué)
LES D ORMESSON N EN OBTIENNENT - letc1-sr

Extrait de
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle
de
Jean d’ Ormesson

 

Parcours de lecture

LES D ORMESSON N EN OBTIENNENT - sr

En clair
LES D ORMESSON N EN OBTIENNENT - txt0r


Désavoué, ruiné, déchu de toutes ses fonctions par un Louis XIV rancunier, Olivier d’Ormesson est mis au ban de la société.
Au siècle suivant les Ormesson n’en obtiennent pas moins du roi, pris peut-être d’un remords rétrospectif, un titre héréditaire.
: l’aîné de la famille est marquis.
Plus tard, la République ne reconnaît, du bout des lèvres, que les titres de prince et de duc.
Les cadets, dont je suis, n’ont d’ailleurs droit qu’à des titres de courtoisie, c’est-à-dire à rien du tout. Chateaubriand a réglé l’affaire une fois pour toutes en distinguant dans l’histoire de ceux qui se disent ou qu’on appelle les aristocrates trois étapes successives : l’âge des services, l’âge des privilèges et l’âge des vanités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s