Savez vous reconnaître un pic, d’une monté ou d’une pénéplaine ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ici seulement deux pics identifiables (dont l’un avec une ratée)
Pour le reste, deux montées rapides qui pourraient être suivies par des descentes du même style, deux  timides approches de ce que l’on peut nommer un sommet (d’Auvergne), et un dernier parcours où l’on semblerait avoir dépassé la cime (très ronde aussi) et commencé une descente en pente très très douce.


C’est bien le graphique des cas actifs qui donnera le pic de l’épidémie pour les différents pays (qui correspond lui-même à une moyenne des résultats obtenus dans ses différentes régions ou département*) et non le graphique de l’évolution des décès ou des admissions.

* Pour donner un exemple de ces écarts En Chine : Le taux de mortalité à Wuhan était de 4,9%, Le taux de mortalité dans la province du Hubei était de 3,1%, Le taux de mortalité à l’ échelle nationale était de 2,1%, Le taux de mortalité dans les autres provinces était de 0,16%.

7 commentaires sur “Savez vous reconnaître un pic, d’une monté ou d’une pénéplaine ?

  1. Personnellement, je vais chercher mes courbes nationales sur Santé Publique France. Je regarde les courbes des valeurs quotidiennes des : cas confirmés, hospitalisations, décès à l’hôpital. Les cas confirmés sont les plus intéressants pour juger de la progression de l’épidémie. Et il y a un hic. Pour que ce critère soit vraiment pertinent, il faudrait que les déclarations et les tests soient effectués avec constance, ce dont je doute. Régionalement, je m’en remets aux déclaration de l’ARS Grand Est pour les Ardennes … et là le poisson est noyé. Il semble que l’ARS ne dispose que des données des hôpitaux, de SOS médecins et des certificats de décès. Les cas confirmés sont où là-dedans ? Sûrement chez SOS médecins, avec une marge d’incertitude. Que ce soit les chiffres nationaux ou les cas relevés par SOS Médecins sur les Ardennes, le pic de contamination est derrière nous, avec une très grande variabilité au jour le jour, et une pente descendante très lente.
    Belle journée à toi, Aunryz.

    Aimé par 1 personne

    • En gros, quand je regarde les courbes
      il y a
      – celles telles que
      de la France
      assez anarchiques
      où l’on devine des « rattrapages » de données omises le jour précédent
      (sur https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries très souvent en fin de journée, les seules données manquantes sont le plus souvent la France, la Chine et quelques autres pays d’Asie)
      – celles qui paraissent bien trop bien régulières (doute qui ronge)
      – et puis d’autres qui paraissent plus fiables et où l’on trouve par exemple celle de l’Allemagne
      pour laquelle le pic est très net (passé depuis 15 jours) et la suite également.
      Sinon, oui
      la pente sera très lente … on sait pourquoi

      Tu saurais peut-être me dire si
      ——
      ingérer des doses de covid19 sous la dose de contamination
      (ce qui est le cas en sortie, à distance avec masque peu filtrant)
      conduirait peu-être à l’immunité (c’est à dire la contagion n’est pas tout ou rien comme en info, mais de nature continue comme sa réaction)
      ——
      est une hypothèse à conserver ou à jeter ?

      Aimé par 1 personne

      • Aucune idée, Aunryz. Mon truc, c’était plutôt de faire tourner des machins très sophistiqués mais inertes autour de la Terre ! Cependant, je suis d’accord avec toi, la contamination est continue de 0 virus à une dose massive de virus et la réponse dépend et de l’individu et de la contamination.
        Belle journée à toi.

        J'aime

  2. Passé l’idiotie criminelle de la course au « chiffre du jour » et les analyses « à chaud » qui en sont tirées, façon évenement sportif, on n’a évidemment pas les « bons » chiffres,fiables,comparables, établis selon des méthodes équivalentes….
    mais Marc Bloch disait bien que des chiffres faux (fausseté dûe aux lacunes des sources historiques) bien utilisés peuvent construire des courbes justes (hier encore, j’attribuais cette phrase à Braudel !).
    petit détour par l’histoire pour mieux revenir la géographie : la pénéplaine promise sera t-elle tourbière,
    marécage, jolie et fraiche prairie d’alpage, ou contrefort d’une falaise abrupte ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s