Droits de l’homme – Nations Unies

Pourquoi ralentir la lecture ?

Il est des textes qu’il faut lire à haute voix, mot après mot, comme on peut le faire d’un poème, pour que ces mots nous touchent, nous saisissent, fassent l’assaut de notre pensée, bousculent ces mécanismes protecteurs qui conservent le sens à distance, paysage qui demeure au loin sans réelle profondeur.

Il est des textes qu’il faut lire plus lentement encore, lettre après lettre, le sens apparaissant peu à peu, comme par surprise. C’est le cas des textes qui fondent notre humanité.

La déclaration universelle des droits de l’homme, rédigée il y a plus de 70 ans par des êtres qui ont laissé leur nom (Eleanor Roosevelt, Peng Chun Chang , Émile Saint-Lot, William Roy Hodgson,Hernán Santa Cruz, René Cassin, Alexander E. Bogomolov, Charles Dukes, John Peters Humphrey.) mais à laquelle de nombreux anonymes, femmes et hommes ont participé, cette déclaration, les grilles en labyrinthe de mots (MOTSLIES) en proposent une telle lecture ralentie avec l’espoir que ce texte, mis à mal parfois à l’occasion de crises de confiance en l’humain, soit davantage connu, au-delà son premier article.

 


BIBLE DES DROITS DE L'HOMME---


En téléchargement libre pour un usage non commercial
(cliquer sur l’image)


Article premier

110TOUS LES ÊTRES HUMAINS NAISSENT-LET

 

120ILS SONT DOUÉS DE RAISON-LET


(La solution en cliquant sur la grille)

11 commentaires sur “Droits de l’homme – Nations Unies

  1. hop, téléchargé,
    hop, admiratif
    hop, merci !!!

    il y aurait un autre « jeu »
    à jouer avec,
    celui des textes cachés :
    si on choisit 10 mots par pages
    quelles histoires
    et quels droits
    (et quelles femmes et quels hommes)
    nous raconteraient-ils ?
    nous raconterons nous ?

    merci² Aunryz²²

    Aimé par 1 personne

  2. Pour être honnête, toute lecture m’est lente, très lente, et ne laisse guère de trace. Alors, si je la ralentis encore, je vais en être à un mot par jour ! Quant aux grilles, et à la poésie, ce sont des jeux de l’esprit qui dépassent la lecture … pour moi.
    Merci, Aunryz, et une belle continuation à toi.

    Aimé par 1 personne

    • K. (très ancien élève avec lequel j’ai gardé un contact qui m’enrichit régulièrement – variété et tempérance)
      m’a fait un retour sur le livret qu’il m’a permis de citer ici.
      —————————————————————————————————————————————-
      « Merci pour la pièce jointe, que j’ai lu avec attention et ai appréciée plus que de coutume, pour plusieurs raisons :

      1) L’introduction « pourquoi ralentir la lecture » qui fait écho à un bon article du Guardian que j’ai lu pendant les vacances (« Skim reading is the new normal. The effect on the society is profound ») , et qui constitue ma résolution 2019 : « stay focused » (https://www.theguardian.com/commentisfree/2018/aug/25/skim-reading-new-normal-maryanne-wolf).
      Je me souviens qu’on avait discuté sur les capacités d’attention de tes élèves, et j’ai des collègues qui font les même constats.
      D’une certaine façon, ma « boulimie d’information » a aussi des effets sur ma cognition, et j’ai décidé d’en prendre soin.

      2) Les droits de l’homme est le sujet d’expertise d’une de mes boussoles intellectuelles qu’est Jean-Yves Pranchère, qui enseigne en Belgique et que je suis beaucoup sur les réseaux sociaux.
      Il a écrit « Le procès des droits de l’homme » aux côtés de Justine Lacroix, qui fournit des billes pour défendre positivement les droits de l’homme en réaction à des discours, comme ceux de Marcel Gauchet, qui en un certain sens les de-légitiment dans l’usage.
      (https://www.canal-u.tv/video/ehess/entretien_avec_justine_lacroix_et_jean_yves_pranchere.43825)

      3) J’ai un tout petit peu lu des fragments de biographie de René Cassin, au travers de ce qu’en raconte sa nièce, Barbara Cassin, qui vient d’être récompensée par le CNRS pour ses travaux sur le langage et que j’ai écoutée plusieurs fois sur France Culture ces derniers mois. »
      —————————————————————————————————————————————-

      Je suis aussi victime de cette boulimie d’information qui a tendance à nous faire accélérer la lecture et compresser le temps (à la manière qu’évoque le regretté Paul Virilio) et je pense que la lecture lente² permet de freiner cette tendance … pour ceux qui n’ont pas, comme l’évoque Gilles, une lecture lente « naturelle ».
      Je crois aussi que cette forme de lecture peut être utile à pour ceux qui recherchent un défi régulier (je pense au SUDOKU) qui, tout en proposant une gym mentale de type code (numérique, cerveau droit) , propose également un accès au sens (analogique, cerveau gauche) et n’enferme donc pas dans une activité cognitive sans racine avec la fluidité du monde réel.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s